Accueil

Selon les légendes, le Darach  donna naissance à toutes les créatures du monde. Certaines s’éloignèrent de lui. Mais certaines restèrent sous ses frondaisons. Elles deviendraient les premiers Glands. Puis survint une grande catastrophe, l’Embrasement du Monde. Afin de protéger son peuple, le Darach créa une barrière magique, qui le coupa du Temps et du monde. Et l’histoire de l’Equinox commença.

Pendant 3000 ans, le Peuple de l’Equinox chemina en harmonie avec la nature, s’épanouissant à l’ombre du Darach, le Grand Chêne. Ignorés du monde et de ses problèmes, les Glands vivaient en autarcie sur l’île de Cliabhan,  au sud de Mythodea. Évoluant désormais dans sa propre temporalité, l’île était le berceau idéal pour un peuple entièrement tourné vers le Grand Cycle. Guidées par les préceptes de leurs divinités tutélaires, les trois grandes familles de l’Equinox avançaient côte à côte, en osmose avec leur foyer. Malgré tout, le Temps passa. Darach, le Grand Chêne, fut rattrapé par la vieillesse et tomba malade. N’étant plus à même de défendre le Peuple de l’Equinox, l’arbre millénaire poussa les familles à prendre la douloureuse décision de quitter leur domaine sacré. D’intrépides membres du Peuple de l’Equinox se regroupèrent en une confrérie d’aventuriers et partirent en quête d’un nouveau foyer pour leurs frères et sœurs.

Bienvenue voyageur dans le modeste librarium de l’Equinox.

Mais avant tout, qu’est-ce que Equinox ?

La Confrérie de l’Equinox est née en 2015 de la volonté d’un groupe de joueurs, habitués de Conquest of Mythodea, qui souhaitaient un thème fort mais ouvert, les aspirations de chacun étant nombreuses. Le thème principal retenu fut « Forêt Automnale », tout simplement. A partir de là, feuille après feuille, nous avons fait croître un arbre de belle taille, avec son histoire, ses codes, son imagerie…

Le contenu que vous allez découvrir ici, si le cœur vous en dit, est l’histoire complète d’un peuple plongé au milieu du monde de Conquest of Mythodea. Pour les puristes et habitués de cet univers, une mise en garde s’impose : les éléments mythologiques, historiques, cosmogoniques fournis ici résultent évidemment d’une vision ethno-centrée, et ne sauraient en aucun cas être pris comme « canons ».

Une bonne visite !